AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Le grand parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les draps empoisonnés de Gregory VonMitchell

avatar
Messages : 28
Date de naissance : 05/03/1991
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur




Merry Wallace
Itinérant - Habitant
Dim 2 Oct - 23:47
Il y avait deux jours de cela déjà, un fin jeune homme avait attiré l'attention de Merry. Innocent? Non, après quelques mots, il était loin de l'être. Une bonne personne souriante aux dents blanches, ils avaient parlé, fait l'amour toute la nuit dans la chambre d'hotel du voyageur blond, puis avaient pris le petit-déjeuner ensemble comme si Merry faisait à présent partie de la haute. Le beau voyageur lui avait prêté de beaux habits griffés et l'itinérant s'était prêté au jeu. Ils avaient partagé les bras l'un de l'autre dans une soirée bien spéciale et étaient une fois de plus repartis ensemble vers l'hôtel le soir venu.

Ce matin, Merry était allé le mener à l'aéroport, gardant de lui l'agréable souvenir d'une vie de prince. D'où il prenait cet argent? Il n'en avait aucune idée, mais chaque gorgées de Champagne partagées ensemble avait été un réel plaisir. Mais moins que les lèvres de Gregory.

C'était en partie ce que Merry aimait de la rue : le pouvoir de la grande évasion chaque jour.

La romance de ses poèmes avait su captiver a galerie, aussi. Souvent, il avait ressorti ses écrits de sa tête et les avait partagé selon la tradition orale des temps anciens pour en accueillir à chaque fois de chaleureuses rasades d'applaudissement.

Le coeur léger, de retour dans ses vieux vêtements, Merry qui s'était présenté (et qui avait menti un brin...) comme étant poête de métier et non itinérant était en route vers son vrai chez lui, soit vers la ville. Juste, la ville. Après tout, il y habitait au même titre que tous ces habitants qui payaient des taxes, n'ayant juste pas le loisir d'avoir chaque soir un toit sur sa tête.

Sous un pont de train se trouvait ses sacs et sa guitare dans du plastique pour ne pas qu'elle prenne l'eau en cas de pluie. Une fois qu'il eut vérifié si tout s'y trouvait, Merry prit son instrument et un vieux chapeau déchiré qu'il avait trouvé près d'un chapelier dans l'intention de chanter son dîner à qui voudrait bien lui donner quelques sous pour assurer sa survie dans le monde des morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal love :: Le grand parc-
Sauter vers: