AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Atelier d'art Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Drawing session [PV : Sacha Kane]

avatar
Messages : 9
Date de naissance : 06/04/1998
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur




Siegfried Rosenburg
Surveillant - Personnel
Sam 27 Aoû - 1:51
Drawing session.
feat. Sacha Kade

Siegfried arracha la feuille du carnet et la mit en boule, avant de la lancer dans la poubelle.

Le soleil venait de se coucher, les couloirs étaient vide, son service était terminé pour aujourd'hui. C'était un bon moment pour se consacrer à un passe-temps qui lui plaisait depuis peu : le dessin. Une discipline qui ne lui demandait pas d'être le meilleur, c'était juste un passe-temps. Mais malgré le fait que cela était une distraction, Siegfried ne pouvait empêcher ce sentiment d'insatisfaction en ne pouvant dessiner correctement ce qu'il voulait.

Son trait se faisait trop dur, trop léger, jamais ce qu'il voulait. La statue en face de lui ne l'inspirait pas. Siegfried tenta de dessiner de mémoire alors, essayant de crayonner un paysage qu'il avait vu durant son voyage.
En vain. Seul la forme lui revenait en tête.

Un soupir sortit de sa bouche. Peut-être n'était pas t-il fait pour dessiner. Siegfried ne renonça pas. Au lieu de forcer son trait, il laissa faire sa main, dessiner ce qu'elle souhaitait.

Des portraits apparurent. Plus il en dessinait, plus ces derniers devenaient reconnaissables. Tous avaient des détails, représentatifs des personnes qu'il a dessiné. Excepté un seul. Celui de son Aleksei.
Sa représentation n'était pas constante, changeant à chaque nouveau portrait. La seule chose qui subsitait était l'absence de ses yeux. Pourtant, ce n'était pas s'il avait oublié le visage de son bien-aimé mais la tristesse brouillait le dessin.

Le temps passait vite, et alors qu'il venait de finir la page, Siegfried s'accorda une pause et repassa en revue ses derniers dessins.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date de naissance : 15/11/1997
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur




Sacha Kane
Etudiant
Lun 29 Aoû - 15:24

ft. Siegfried Rosenburg

ft. Sacha Kane

「 Drawing session 」
Il se faisait tard. Le soleil n'affichait plus aucune lumière plaçant le pensionnat, dans toute son entièreté, dans le noir le plus complet. Tous les élèves avaient regagnés leurs chambres, les surveillants devant certainement faire les rondes parmi les dortoirs des lycéens, qui sont les plus embêtants durant la nuit, ou alors ils devaient aussi être partis se coucher.

Dans la chambre numéro deux des étudiants, Sacha peinait à trouver le sommeil. Il demeurait là, dans le noir, à se tourner dans tous les sens afin de saisir l'invitation de Morphée qui n'arrivait toujours pas. Pourtant, ce n'est pas le manque de picotements dans les yeux qui expliquaient qu'il n'arrivait pas à s'endormir.

Non, il était pensif, un peu anxieux, mais il ne savait en expliquer la raison. S'en était trop, il se redressa quelques instants sur son lit avant de se décider de sortir de celui-ci. En soi, à quoi bon rester ici si ce n'est que pour rien faire et devenir fou par ce calme trop déprimant.

Une fois sur le bord de son lit, il enfila ses pantoufles, garda son t-shirt, son boxer et pris une lampe torche avant de s'avancer vers la porte d'entrée de sa chambre afin de doucement faire tourner la poignée.

Lorsque celle-ci fut ouverte, il passa discrètement la tête, regardant de gauche à droite en vérifiant qu'aucun surveillant n'était à déclarer. Aucune lumière, visiblement, non.

Il fit jaillir la sienne et se dirigea, en pas de souris, vers l'atelier d'art, certainement le meilleur endroit qui lui permet de s'échapper lorsque ses pensées sont fortement troublées ou qu'il a besoin de s'évader quelques temps.

Tandis que ses petites jambes s'approchaient, de la lumière passait sous la porte.

Merde... quelqu'un y est déjà... mais qui est-ce ? Qui a eu cette même idée que moi de venir pour peindre ou dessiner ?

Sa petite main s'approcha fébrilement de la poignée avant de la tourner et d'ouvrir doucement la porte. Lorsqu'elle fut totalement ouverte, il tomba face à un homme, un adulte, qui n'avait pas l'air d'être un élève.

Était-ce un membre du personnel ? En tout cas, super la tenue que Sacha porte pour cette première rencontre, il n'y a rien de mieux que ça que d'être en sous-vêtements devant les gens pour les rencontrer !

Le jeune garçon fut gêné et on le comprend. Mais il n'allait pas, pour autant, se laisser abattre par ceci, non. Il referma la porte derrière lui et s'avança avec une pureté inouïe vers celui qui était présent dans la pièce.

- Bonsoir monsieur ! Tout va bi...

Son regard se pencha sur les quelques feuilles utilisées et éparpillées sur lesquelles des dessins de paysages ou des portraits ornaient la blancheur de celles-ci. Sacha compris donc que cette personne était soit un artiste né, soit un passionné de dessin ou encore un novice qui vient tard le soir pour s'exercer sur son nouveau passe-temps.

- Oh, mais je vois que vous aimez dessiner ! Moi aussi j'aime énormément le dessin. Ils sont pas mal du tout, dites-moi !

Le bras, loin d'être viril, de l'étudiant passa tout près du visage de l'homme afin de venir extirper une feuille du lot et de la ramener près de son visage à lui, pour voir le rendu de plus prêt. Non pas qu'il se prenait pour un expert, mais assez que pour pouvoir conseiller cette personne qui pencherait plus pour un nouveau dans le domaine que pour quelqu'un qui a l'habitude de le pratiquer.

- La base est très bien, mais quelques fois vos traits ne sont pas assimilés aux bons endroits, regardez.

Il posa la feuille et en pris une, encore vierge, ainsi qu'un crayon pour tenter de reproduire le dessin de l'homme en vis-à-vis, permettant de lui expliquer ce qui clochait sur base d'une comparaison. Rapidement, il réussit à le reproduire en pointant, de croix ou de cercles, ce qui était à modifier ou à retravailler.

Ses explications étaient des plus précises, gentilles, d'une voix douce et mélodieuse. Ses réflexions n'étaient pas faites pour décourager la personne, mais au contraire, pour encore plus la motiver à s'améliorer, car il n'y a qu'en forgeant que l'on devient forgeron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal love :: Atelier d'art-
Sauter vers: