AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Administration :: “ Raconte ton histoire ” :: Habitants :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours

avatar
Messages : 28
Date de naissance : 05/03/1991
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur




Merry Wallace
Itinérant - Habitant
Mer 27 Juil - 6:20




Merry Wallace


feat. Célébrité


Identité


Nom: Wallace
Prénom: Merry
Groupe & métier: Habitant - Itinérant
Âge: 27 ans
Nationalité: Américain
Date de mort: 2013-05-09
Ton sexe et orientation avant ta mort: Homme pansexuel
Des petits détails ?: Merry Wallace
Me.rry. Wa.lla.ce
mɛRi walas
nom propre
1.
Être humain sensible à l'âme et au salaire de l'artiste contemporain.
2.
Libre penseur sans toît qui vous échangera un peu de nourriture ou de la monnaie contre quelques vers d'une poésie légère à l'oreille, mais chaude au coeur.
Synonymes : Malodorant, pelleteur de nuages, liberté, anarchiste, poête, musicien, artiste, itinérant.

Personnalité & Physique


Physiquement parlant, il n'y a que très peu à dire. Quelques vêtements déchirés, trop peu d'opportunités de prendre une vraie douche, Merry est tout ce qu'on peut s'imaginer d'un itinérant, sans le caractère acerbe. Il porte ses cheveux brun-roux longs, certaines mèches en dreadlocks dans lesquels il a mêlé de la ficelle rouge. Sa barbe est tressée, sa peau de roux maculée de taches de rousseur brûlée par le soleil ne bronzera jamais réellement. Ses traits et les arrêtes de ses os sont anguleux, sa musculature fine. Il n'a pas une once de gras. Comme sa situation de sans abri lui occasionne un cocktail explosif de circonstances désastreuses comprises entre de multiples blessures et le manque d'accès à un système de santé quelconque, Merry a de larges cicatrices sur le corps comme il a toujours dû se soigner lui-même. L'une d'entre elle, la plus importante, traverse verticalement son visage à gauche ainsi qu'une partie de son torse. Il vous racontera surement l’anecdote si vous la lui demandez, passant au détour l'histoire de ses tatouages au bras droit et ses piercings aux oreilles.

Sa personnalité n'est pas de celle que l'on oublie. Merry est de ces êtres touche à tout très connaissant qui ne s'en vantera pas, un érudit atterri dans les poubelles. Il vous citera de la poésie comme il vous parlera, son âme est légère et bercée par une philosophie basée sur la liberté. Il démonise l'emprise de l'Homme sur l'Homme, prône l'égalité et s'est retiré de la société pour ces raisons sans avoir moindrement l'ombre d'un désir d'y retourner. Il vit comme il est mort, simplement et sans bruit avec ces gens qu'il aime à ses côtés. Il n'est pas friand de technologie, n'a pas de téléphone ni d'adresse fixe. Sa guitare est sa vie et la grattera pour se désennuyer. Il fera la conversation à tout âme solitaire dans la nuit qui a besoin de quelques vers à ses oreilles, empruntera les mains des plus séduisants pour la leur baiser.

Depuis son départ du monde des vivants, mais davantage encore depuis la dissolution de son groupe d'amis ainsi que le départ d'Orpheus, il se sent seul.    

Histoire


De son enfance, ses parents ne remarquèrent que la grossesse de sa mère entre deux pintes de bière. Ses frères n'en firent guère une affaire et seul la chambre débarras fut fière de sa nouvelle galère. Dans un hôpital de Louisiane un cinq décembre naquit sans artifices un enfant, le troisième de la lignée d'une famille assimilée.

Une bouche de plus à nourrir.

Maman Wallace retourna travailler aussi tôt que possible, laissant l'enfant aux bon soins de son mari si intelligent qu'il ne travaillait pas. Après tout, dans son monde à lui, lire un livre de comptabilité suffisait à le rendre comptable et lui donnait le droit de tous les écraser quand il en rencontrait un. Être un être supérieur est en rien tâche facile, ce qui expliquait son amour de l'alcool, sa seule vraie amie.

Merry grandit par lui-même, préférant naturellement la bienséance et la désobéissance, devenant vite le voyou gentleman qui remettait tout en question. Aussitôt apprit-il à lire qu'il apprit à tout questionner. Contrairement à sa famille et par un miracle inexpliqué, lui avait hérité d'un cerveau et savait en profiter, malheureusement pour un système d'éducation qui ne su pas l'accepter. Il était en classe une sorte de clown érudit, l'enfant qui savait lire en entrant à l'école et qui avait rien à faire de Toto le chien et Micha le chat, son innocence partie dans les effluves d'houblon et le cynisme de son père.

Toutefois, parmi le registre des enfants issus de famille dysfonctionnelles aux parents abusifs et/ou alcooliques, Merry s'en tira bien car d'entre tous, son père n'avait pas la bouteille triste, ni colérique. Jamais il n'entra aucun de ses enfants dans le mur, ni ne profita d'eux d'aucune façon. Parfois la bière le faisait gerber ou se pisser dessus, la séquelle des trois enfants Wallace fut l'association en leur fort intérieur (du moins... dans le cas de celui qui avait un fort intérieur) l'odeur d'urine rancie, d'houblon et de bile à leur figure paternelle. L'image d'un homme brisé, rien de plus, rien de moins.

Maman Wallace se rappela toutefois entre deux quarts de travail du dixième anniversaire de son plus petit garçon et décida de lui acheter une guitare.

Grave erreur. Une guitare.

À partir de ce moment-là, l'enfant qui avait été élevé davantage par tous ces poêtes aux noms affreux cru pouvoir devenir musicien. En fait non - il devint musicien. Il ne se passa plus une journée sans que ses doigts se baladent sur les cordes de sa guitare.  

Il passa sa scolarité à l'ombre de ses cours de sciences et les arts à fleur de peau. Malheureusement, la politique aussi devint un de ses sujets d'intérêt dans lequel il tenta de trouver sa place avant de s'en expulser, le A de l'anarchie gravé sur le coeur. Quand on demanda à ses parents d'intervenir, ceux-ci furent bien trop occupés soit à ramener quelques sous à la maison pour nourrir la marmaille, soit à masturber leur pauvre intellect devant des études qu'ils n'avaient pas fait.

Merry réussi quand même son lycée avec brio.

La suite fut le moment où il commença réellement à vivre. Toujours chez ses parents, il trouva dans un petit bar underground de Bâton Rouge où la descendance de quelques Cajuns lui apprirent le français un boulot bien confortable comme chansonnier. L'un d'entre eux, Denis, devint un de ses grands amis. Violoniste, il fini par accompagner Merry sur la scène, mêlant à ses délirs ses propres textes aux saveurs locales. Puis s'ajoutèrent Pascualo le contrebassiste, Rita la chanteuse et Orpheus le percutionniste. Tous les soirs, ils se rassemblaient au bar, jouaient, buvaient et philosophaient sur le monde qui les entouraient. Tous partageaient cette même vision cinique du monde contemporain dans lequel ils vivaient et mirent presque une année à planifier leur grande évasion. Ils décidèrent de mettre au commun l'argent des concerts qu'ils donnèrent à partir de cet instant avec plus de coeur encore et un beau jour, sans au-revoir autre qu'une simple lettre ou un baiser, on ne les vit plus.

Merry offrit à ses parents une lettre simple de quelques lignes à peine, expliquant qu'il partait en voyage et reviendrait un jour. Sa mère profita des quelques dollars de plus dans ses poches pour s'acheter un nouveau lit, une paire de souliers et quelques rouges à lèvres, ses frères n'ayant pas la moindre idée du monde dans lequel ils vivaient continuèrent de jouer à leurs jeux vidéos avec ce même air végétatif et leur père pour une des rares fois versa une larme de réelle fierté pour ce fils qui avait fait ce que lui avait toujours été trop lâche pour faire.

Merry se présenta à l'aéroport main dans la main avec Orpheus.

Ensemble, ils parcoururent la planète entière, d'Istambul à Caraquet, la France reconnu leur verbe autant que le Québec où ils se sentirent chez eux, le soleil d'Espagne dora leurs peaux (excepté celle d'Orpheus...), les Philippines prirent le coeur de Rita dans les yeux du beau Crisanto qu'elle se promit de retourner visiter bientôt et oublia a Mexique quand elle rencontra un second Crisanto.

Vagabonds des grands chemins, ils gagnaient suffisamment pour manger, se vêtir humblement et acheter leur prochain billet d'avion. Quelques sous allaient parfois à acheter de nouvelles cordes à la guitare de Merry ou bien une peau neuve aux bongos d'Orpheus, quelques pastilles pour la toux pour Rita ou encore un nouvel archet à Denis. Ils étaient sales, sans abris et heureux, dormant sous un pont différent chaque nuit.

D'entre tous les pays, l'Inde séduit Merry. Les odeurs, les saveurs, tout lui plu des indiens et de leurs couleurs. Merry aimait leur parler, jouer avec leurs enfants, faire parti de leur quotidien, si bien que lui et Orpheus, dans une de leurs nuits sans sommeil à regarder les étoiles nichés l'un contre l'autre pensèrent faire route à part pour rester plus longtemps avec eux. Pourtant, ils repartirent avec le groupe, ne gardant avec eux que de beaux visages gravés dans leurs mémoires et leurs mains couvertes de henné.

Dans toute ces tentatives de fuir la nature humaine tel qu'ils la répugnaient pour vivre heureux, ils se retrouvèrent en bien étrange situation.

Chaque soir, ils faisaient les quelques sous qui leurs servirèrent à manger le lendemain. À mesure que leurs déplacements avancèrent, ils réalisaient que certains spectacles qu'ils croyaient avoir été très lucratifs avaient en réalité été assez pourris en terme de revenus et mangeaient à peine le lendemain. C'est seulement qu'après leur départ d'Inde vers la Thaïlande qu'ils découvrirent que Denis et Rita s'étaient pris des parts dans l'argent de tout le monde, mais surtout dans la confiance du groupe qui se sépara en deux à ce moment. Merry et Orpheus partirent de leur côté, Pascualo élit racine en Thaïlande. Ils n'entendirent plus jamais parler de Rita et Denis qui en fait retournèrent à Bâton Rouge.

Pour Merry et Orpheus, voyager seul ensemble leur permirent de découvrir qu'ils n'étaient pas vraiment fait l'un pour l'autre et un matin, Merry ouvrit les yeux pour ne trouver à ses côtés qu'une lettre de la main d'Orpheus le remerciant des beaux moments passés et lui annonçant son départ pour l'Europe.

Le guitariste retourna en Inde, en quelque sorte libéré, en d'autre sorte le coeur lourd à la seule pensée de son bel Orpheus.

Là-bas, il recommença son petit numéro, offrant à qui le voulait bien quelques poèmes qu'il récitait en grattant sa guitare. Son talent plu beaucoup à une belle hijra aux vêtements colorés et à la chevelure interminable. Il la courtisa comme toute femme occidentale aurait aimé être charmée et remporta son coeur. Les attentes de sa famille étaient toutefois bien hauts à satisfaire et il dû abandonner la mission. Ils continuèrent à se fréquenter en silence, entre deux vers et deux passants. Merry resta son beau secret et elle sa joie de la journée. Les jours passèrent, les années, elle cessa de venir le voir et de toute façon l'itinérant devint de plus en plus nomade au fil du temps. Il voyageait de plus en plus léger, le coeur seul et presque triste pour la première fois depuis son départ. Sa bande de pelleteur de nuages lui manquait grandement.

Un jour, il se mit à tousser, puis plus fort et on ne le revit plus. Son corps sans vie fut retrouvé bien après son décès sous le pont où il avait rendu son dernier soupire. Aucune autopsie ne fut pratiquée, son corps fut brûlé près du Gange et ses cendres libérées sous les yeux d'une Hijra inconsolable.

Son âme quant à elle connu cet état de grandeur que seule la mort sait procurer. En réalité, il continua simplement sa vie là où il l'avait quitté, s'étant simplement débarrassé de cette maladie qui avait pris ses poumons et l'avait empêché de respirer dans un monde où seul les hommes existaient. Ce détail lui était bien égal comme selon lui, seul la beauté intérieure de la personne comptait.   

Soi réel



Code du règlement: Google trad' m'a aidé mais c'est ok~
Pseudonyme: Monstertruck
Comment avez-vous connu ce forum: Erika Strauss m'y a introduit il y a un moment, j'ai pesé en mon fort intérieur les pours et les contres d'une inscription ici et les pours semblent l'avoir emporté!
Autre chose ?: https://www.youtube.com/watch?v=d-diB65scQU


cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 52
Date de naissance : 13/02/1995
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur




Nils Erling
Gérant du Quiver - Barman - Habitant
Mer 27 Juil - 11:44
Bienvenue parmi nous \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date de naissance : 23/01/1997
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 20
Localisation : Behind you~
Mer 27 Juil - 19:57
Heeeeey! Bienvenue à toi! (~‾▿‾)~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 16/07/1996
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur




Claude R. Black
Professeur de cuisine - Escorte
Jeu 28 Juil - 4:08
BIENVENUUUUUUUUUUE! Par contre, je tiens à dire que le code du règlement n'est pas bon x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date de naissance : 05/03/1991
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur




Merry Wallace
Itinérant - Habitant
Jeu 28 Juil - 4:20
Merci pour vos mots de bienvenue!! o/

Camillio : Milles excuses, je l'ai changé. En espérant ne pas me tromper cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 16/07/1996
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur




Claude R. Black
Professeur de cuisine - Escorte
Jeu 28 Juil - 4:37
Oh my god stop HAahahahahaha! 'Malheureusement c'est pas ça non plus Hahaha!

Édit: Délais de deux jours accordés ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date de naissance : 05/03/1991
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur




Merry Wallace
Itinérant - Habitant
Jeu 4 Aoû - 5:40
Merci pour le délais supplémentaire duquel je n'aurai finalement pas besoin et voici ma fiche complétée, mot de passe inclus (sans blague cette fois-ci)

Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 16/07/1996
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur




Claude R. Black
Professeur de cuisine - Escorte
Lun 8 Aoû - 21:38


Fiche validée

Welcome !
Tu m'as fait franchement voyage avec ta fiche! Bravo~


♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

• Aller recenser ton avatar
• Chercher un partenaire pour RP
• Ainsi que ton topic de relations
• Demander à avoir une habitation si personnel ou civils.
• Vas voir les explications des chambres ici.

© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal love :: Administration :: “ Raconte ton histoire ” :: Habitants :: Fiches validées-
Sauter vers: